Une Grammaire de l’Einnlandais

Table des matières

1 Propos préliminaires

1.1 Avant-propos

La redistribution ou vente de ce document sont strictement interdits. Ce document est protégé par la loi française sur le droit d’auteur et appartient entièrement et totalement à son auteur. Ce document est un document disponible gratuitement au format web et pdf sur mon site web1. Si vous l’avez obtenu depuis une autre source, gratuitement ou non, merci de m’en faire part en me contactant via mes réseaux sociaux ou par mail que vous trouverez sur mon site principal2. Aucune personne, morale ou physique, n’est à l’heure actuelle autorisée à redistribuer ces documents. Si vous êtes intéressés par une redistribution de ce document, je vous invite à rentrer en contact avec moi afin que l’on en discute.

Ce document traite d’une langue imaginaire que j’ai créé. Cependant, il sera rédigé comme s’il s’agissait de la première tentative de description de la langue par un linguiste la découvrant. Ainsi, si dans certains passages vous pouvez lire « mais plus d’études sur le sujet sont nécessaires » ou « cet aspect de la langue n’a pas encore été sujet à des analyses plus approfondies », comprenez par cela que je n’ai pas encore travaillé sur ou fini cette partie qui peut être sujet à des mises à jours dans le futur.

1.2 Remerciements

1.3 Introduction

L’Einnlandais est une idéolangue (langue construite) humaine, inspirée par le Vieux Nordique Occidental, ayant subit une évolution lente dans un contexte isolé, à l’instar de l’Islandais, sur l’île d’Einnlande présentée ci-dessous. Quelques libertés ont été prises de façon à contrôler l’orientation de son évolution acoustique, cependant j’essaierai de créer une grammaire fidèle à ce à quoi on peut s’attendre d’une langue nordique.

Il s’agit d’un projet à part de mon univers littéraire. L’Éïnnlanda est une langue sœur du Mattér, existant dans un univers alternatif au notre, et à celui du monde où le Mattér existe. Tandis que le Mattér est une langue créée pour mon propre plaisir de créer une langue, l’Éïnnlanda est une tentative plus sérieuse de faire évoluer une ancienne langue en une langue moderne, pas seulement m’en inspirer mais réellement hériter de cette langue.

Ce document utilisera les conventions habituelles des ouvrages linguistiques, tel que le gloss pour le détail linguistique d’une phrase, ou les phrases incorrectes marquées par une étoile * et les phrases à la grammaire questionnables notées par un point d’interrogations ?.

1.4 Liste des abbréviations

2 Contexte culturel, écologique et sociolinguiste de la langue

2.1 Le nom de la langue

2.2 Recherches précédentes

2.3 Démographie

2.3.1 Cartes

2.3.2 Histoire, migrations

2.3.3 Situation politique

Lors de la création du premier gouvernement en 915, il a été choisi que l’un des fils d’Ingólfr Arnarson, Ásmundr Ingólfrson, soit le roi de ce nouveau pays du fait de sa position au sein de l’économie de ce nouveau pays, faisant de lui Ásmundr I. Une monarchie s’installa donc à la tête d’un système féodal. Éinnlande étant un territoire divisé en deux par la chaîne de volcan traversant l’île, un co-roi fut nommé pour reigner au nom du souverain sur la partie orientale de l’île lorsque Áleifr I, fils d’Ásmundr I, accéda au trône. Ainsi, Steingrímr Ásmundrson, frère cadet du roi, fut nommé comme co-roi en 937. En 959, suite au décès d’Áleifr I, son fils Áleifr II monta sur le trône et nomma un an après son frère Eyvindr co-roi. Cela commença ainsi la tradition du roi nommant un membre proche comme étant co-roi d’Einnland. En 981, Áleifr III mourru à l’âge de 46 ans et sans héritier au trône. Son frère, Hallþórr I Áleifrbróðir, monta sur le trône. Il nomma alors son fils co-roi

Tableau 1 : Liste des rois Einnlandais
roi naissance mort âge règne co-roi naissance mort âge règne
Ásmundr I, Ingólfrson 876 932 56 915-935 -        
Áleifr I, Ásmundrson 879 950 71 935-950 Steingrímr I, Áleifrbróðir 879 959 80 936-951
Áleifr II, Áleifrson 915 971 56 950-971 Eyvindr I, Áleifrbróðir 918 981 63 951-972
Áleifr III, Áleifrson 935 981 46 971-981 Hallþórr I, Áleifrbróðir 936 1012 76 972-981
Hallþórr I, Áleifrbróðir 936 1012 76 981-1012 Eirkr I, Áleifrbróðir 938 987 49 982-987
          Hallþórr II, Hallþórrson 955 1020 65 937-1012
Hallþórr II, Hallþórson 955 1020 65 1012-1020 Ásmundr I, Hallþórrbróðir 956 1018 62 1012-1018
          Hallþórr III, Hallþórrsonarson 992 1058 66 1018-1020
Hallþórr III, Hallþórsonarson 992 1058 66 1020-1058 Ragnheiðr I, Hallþórrson 976 1033 57 1021-1033
          Hallþórr IV, Hallþórrson 1013 1065 52 1033-1058
Hallþór IV, Hallþórson 1013 1065 52 1058-1065 Áleifr IV, Hallþórbróðir 1015 1087 72 1059-1065
Áleifr IV, Hallþórbróðir 1015 1087 72 1065-1087 Eríkr II, Áleifrbróðir 1020 1101 81 1065-1087
Eríkr II, Áleifrbróðir 1020 1101 81 1087-1101 Eyvindr II, Áleifrbróðir 1027 1098 71 1088-1098
          Eríkr III, Eríkrsonarson 1053 1103 50 1098-1101
Eríkr III, Eríkrsonarson 1053 1103 50 1101-1103 Niall I, Eríkrdóttir 1076 1158 82 1102-1103
Niall I, Eríkrdóttir 1076 1158 82 1103-1158 Eysteinn I, Niallson 1095 1127 32 1104-1127
          Yngvarr I, Niallsonar 1102 1175 73 1128-1158
Yngvarr I, Niallson 1102 1175 73 1158-1175 Eyvindr II, Yngvarrbróðir 1119 1176 57 1159-1175
Yngvarr II, Yngvarrson 1137 1176 39 1175-1176 Eyvindr II, Yngvarrbróðir 1119 1176 57 1176
          Yngvarr III, Yngvarrson 1153 1202 49 1176
Yngvarr III, Yngvarrson 1153 1202 49 1176-1202 Heimir I, Yngvarrbróðir 1162 1223 61 1177-1202
Heimir I, Yngvarrbróðir 1162 1223 61 1202-1223 Ásmundr II, Heimirbróðir 1165 1218 53 1202-1218
          Gunnhildr I, Ásmundrdóttir 1189 1252 63 1218-1223
Gunnhildr I, Ásmundrdóttir 1189 1252 63 1223-1252 Hallþórr V, Gunnhildrson 1205 1283 78 1223-1252

2.4 Écologie

2.5 Éthnographie

2.6 Affiliations génétiques

2.7 Tradition littéraire

2.8 Dialectes

2.9 Situation sociolinguistique

2.9.1 Multilinguisme et attitude envers les langues

2.9.2 Contexte d’utilisation et choix de langues

2.9.3 Viabilité

2.9.4 Mots d’emprun

2.10 Le corpus

2.10.1 La nature de la recherche

2.10.2 Consultants et autres sources

2.10.3 Présentation des données

3 Aperçu structurel

3.1 Esquisse typologique

3.2 Inventaire phonétique et orthographe

3.2.1 Consonnes

  bilabial lab.-dental dental palatal vélaire lab.-vélaire glottal
nasal m   n̪ (n̪̥)   ŋ    
occlusif p   t̪ d̪   k (ɡ)  
fricatif β f θ ð ç (x) ɣ (ɣʷ) h
spirant       j   w  
roulé     r̪ (r̪̥)        
spir.-lat.     l̪ (l̪̥)        
  bilabial lab.-dental dental palatal vélaire lab.-vélaire glottal
nasal m   n   ń    
occlusif p   t d   k hw  
fricatif v/b f þ ð s g   h
spirant       j   w  
roulé     r        
spir.-lat.     l        

Pour plus de simplicité, la diacritique dentale ne sera pas marquée ailleurs ( ⁄t⁄ est donc l’équivalent de [t̪]).

Depuis le vieux nordique :

  • ⁄v⁄ > ⁄β⁄
  • ⁄b⁄ > ⁄β⁄
  • ⁄ð⁄ n’est plus un allophone de ⁄θ⁄
  • ⁄s⁄ > ⁄ç⁄
  • ⁄ɡ⁄ > ⁄ɣ⁄
  • ⁄ɡː⁄ > ⁄ɡ⁄
  • ⁄nɡ⁄ > ⁄ŋ⁄
  • ʀ / {l,s,n,r}_ > {l,s,n,r}ː sinon ʀ > ər (écrit <yr>)

Allophonie :

  • h / _{l,r,n} > Ø
  • {l,r,n} > h_ > [-voice]
  • ɣ / _C[-voice] > k
  • ɣ / _n > ɡ
  • ɣɣ / _ > ɡː
  • CC / _ > Cː
  • kʷ / V_V > ɣʷ
  • C[+stop] / C[+nasal]_# > [+nasal]

3.2.2 Voyelles

  antérieur central postérieur
fermé i y   u
mi-fermé e ø   o
moyen   (ə)  
mi-ouvert œ   ɔ
pré-ouvert æ    
ouvert     ɑ
  antérieur postérieur
fermé i y u
mi-fermé e ø o
mi-ouvert ö ó
pré-ouvert æ  
ouvert   a

Depuis le vieux nordique :

  • ⁄a⁄ > ⁄ɑ⁄
  • ⁄ɒ⁄ > ⁄ɔ⁄
  • ⁄øː⁄ > ⁄œ⁄
  • ⁄Vː⁄ > ⁄V⁄

Diphtongues :

  • ei ⁄æi⁄
  • au ⁄ɔu⁄
  • ey ⁄øy⁄

Arbre des consonnes de l’Einnlandais

Figure 1 : Arbre des caractéristiques des consonnes de l’Einnlandais

vowel high rnd tense low front
y + + + - +
u + + + - -
i + - + - +
ø - + + - +
o - + + - -
œ - + - - +
ɔ - + - - -
æ - - + + +
e - - + - +
ɑ - - - + -

Allophonie :

  • V / _C[+nasal] > V[+nasal]
  • VV / _ > Vː
  • e / _CV[-front +rnd] > jɔ
  • e / _CV[-front] > jɑ, sauf si V est ⁄ɑ⁄ ou C est ⁄β⁄, ⁄l⁄ ou ⁄r⁄

3.2.3 Ton et accentuation

3.2.4 Système d’écriture

latin runes
A a
Æ æ
B b
D d
Ð ð
E e
F f
G g
H h
Hw hw
I i
J j
K k
L l
M m
N n
Ń ń
O o
Ö ö
Ó ó
Ø ø
P p
R r
S s
T t
U u
V v
W w
Y y
space
sentence delimiter

3.3 Phonotaxes

3.4 Structure syllabique

3.5 Structure d’un mot

3.6 Processus phonologiques et morphophonémiques principaux

3.7 Prononciation de discours relaché et contractions

3.8 Classes de mots

3.8.1 Noms

3.8.1.1 Structure d’un nom
3.8.1.2 Processus dérivationels
3.8.1.3 Processus inflexionels
3.8.1.4 Noms dénombrables et indénombrables
3.8.1.5 Noms propres

3.8.2 Pronoms et/ou clitiques anaphoriques

3.8.2.1 Pronoms personnels
3.8.2.2 Pronoms démonstratifs
3.8.2.3 Autres

3.8.3 Verbes

3.8.3.1 Structure verbale
3.8.3.2 Processus dérivationel
3.8.3.3 Processus inflectionel
3.8.3.4 Classe de verbes distincte 1
3.8.3.5 Classe de verbes distincte 2
3.8.3.6 Classe de verbes distincte 3
3.8.3.7 Classe de verbes distincte 4

3.8.4 Modificateurs

3.8.4.1 Adjectifs descriptifs
3.8.4.2 Quantifieurs non-numéraux
3.8.4.3 Numéraux

3.8.5 Adverbes

3.8.6 Auxilliaires

3.8.7 Adpositions (prépositions ou postpositions)

3.8.8 Particules ou autres classes de mots mineures

3.9 Typologie de l’ordre des constituants

3.9.1 Ordre des constituants dans les clauses principales

3.9.2 Ordre des constituants dans les clauses verbales

3.9.3 Ordre des constituants dans les clauses nominales

3.9.4 Phrases adpositionelles

3.9.5 Comparatifs

3.9.6 Particules de questions et mots interrogatifs

3.9.7 Résumé

3.10 Structure d’une phrase nominale

3.11 Structure d’une phrase verbale

3.12 Prédicats nominaux et constructions liées

3.12.1 Prédicats nominaux

3.12.2 Prédicats adjectivaux

3.12.3 Prédicats locatifs

3.12.4 Prédicats existentiels

3.12.5 Clauses possessives

3.13 Clauses intransitives

3.14 Clauses transitives

3.15 Clauses ditransitives

3.16 Types de clauses dépendantes

3.16.1 Non-finies

3.16.2 Semi-finies

3.16.3 Finies

4 Système fonctionnel

4.1 Relations grammaticales

4.2 Constructions liées à la voix et à la valence

4.2.1 Causatif

4.2.2 Applicatif

4.2.3 Déplacement datif

4.2.4 Datif d’intérêt

4.2.5 Possession exterieure

4.2.6 Réflexifs et réciproques

4.2.7 Passifs

4.2.8 Inverses

4.2.9 Constructions moyennes

4.2.10 Antipassifs

4.2.11 Démotion d’objet ou omission

4.2.12 Incorporation d’objet

4.3 Nominalisation

4.3.1 Nominalisation d’action

4.3.2 Nominalisation de participant

4.3.2.1 Nominalisation d’agent
4.3.2.2 Nominalisation de patient
4.3.2.3 Nominalisation d’instrument
4.3.2.4 Nominalisation de lieu
4.3.2.5 Nominalisation de produit
4.3.2.6 Nominalisation de manière

4.3.3 Nominalisation causale

4.4 Temps, aspect, mode

4.4.1 Temps

4.4.2 Aspects

4.4.3 Modes

4.4.4 Lieux/direction

4.4.5 Évidentialité, validation et mirativité

4.4.6 Divers

4.5 Structures marquées pragmatiquement

4.5.1 Variation d’ordre des constituants

4.5.2 Particules contrastives et emphatiques

4.5.3 Motifs d’intonation contrastifs et emphatiques

4.5.4 Négation

4.5.5 Questions

4.5.5.1 Questions absolues
4.5.5.2 Questions relatives

4.5.6 Impératifs

4.6 Combinaison de clauses

4.6.1 Verbes de série

4.6.2 Clauses complémentaires

4.6.3 Clauses adverbiales

4.6.4 Enchaînement de clauses, clauses médianes et changement de référence

4.6.5 Clauses relatives

4.6.6 Coordination

4.7 La langue telle qu’utilisée

4.7.1 Typologie lexicale

4.7.1.1 Espace, directions et déplacements
4.7.1.2 Causation
4.7.1.3 Valence
4.7.1.4 Prépondérance des caractéristiques sémantiques

4.7.2 Continuité (cohésion) et discontinuité

4.7.2.1 Continuité de sujet (référenciel)
4.7.2.2 Continuité de thème
4.7.2.3 Continuité d’action

4.7.3 Prominence épisodique

4.7.3.1 Apogée, point de culminance
4.7.3.2 Intensification

4.7.4 Genres

4.7.4.1 Conversation
4.7.4.2 Narratif
  1. Expériences personnelles
  2. Historique
  3. Histoires folkloriques
  4. Mythologie
4.7.4.3 Pressant
4.7.4.4 Procédurel
4.7.4.5 Informatif
4.7.4.6 Descriptif
4.7.4.7 Élocution rituelle

4.7.5 Divers et conclusions

4.7.5.1 Expressions idiomatiques et proverbes
4.7.5.2 Symbolisme sonore

5 Annexes

5.1 Textes avec traduction interlinéaire

5.2 Glossaire

5.2.1 Actions physiques

5.2.2 Amour

5.2.3 Animaux

5.2.4 Art

5.2.4.1 Écriture
5.2.4.2 Visuel
5.2.4.3 Audio

5.2.5 Astronomie

5.2.6 Bâtiments

5.2.6.1 La ville
5.2.6.2 Les types de bâtiments

5.2.7 Commerce

5.2.8 Conflits

5.2.9 Conteneurs

5.2.10 Corps

5.2.11 Couleurs

5.2.12 Dimensions

5.2.12.1 Distance
5.2.12.2 Taille
5.2.12.3 Quantifieurs

5.2.13 Direction

5.2.14 Eau

5.2.15 Effort

5.2.16 Éléments

5.2.17 Émotions

5.2.18 Évaluation

5.2.19 Événements

5.2.20 Existence

5.2.21 Forme

5.2.22 Gouvernement

5.2.23 Grammaire

5.2.23.1 Articles définis
5.2.23.2 Déterminants démonstratifs
5.2.23.3 Outils interrogatifs
5.2.23.4 Conjonctions
5.2.23.5 Prépositions
5.2.23.6 Pronoms

5.2.24 Guerre

5.2.25 Légal

5.2.26 Lieux

5.2.26.1 Villes

5.2.27 Lumière

5.2.28 Mental

5.2.29 Mesures

5.2.30 Métaux

5.2.31 Mouvements

5.2.32 Nature

5.2.33 Nombres

5.2.33.1 Nombres cardinaux

5.2.34 Nourriture

5.2.35 Outils

5.2.36 Parenté

5.2.36.1 Famille

5.2.37 Parole

5.2.38 Péchés

5.2.39 Peuples

5.2.40 Physique

5.2.41 Possession

5.2.42 Religion

5.2.43 Savoir

5.2.44 Sensations

5.2.45 Sexe

5.2.46 Société

5.2.46.1 Relations sociales

5.2.47 Substances

5.2.48 Temps

5.2.48.1 Jours de la semaine
5.2.48.2 Saisons

5.2.49 Travail

5.2.50 Végétaux

5.2.50.1 Fruits

5.2.51 Vêtements

5.2.52 Vie et santé

5.2.53 À trier

Notes de bas de page:

Auteur: Lucien Cartier-Tilet

Email: [email protected]

Created: 2019-08-17 sam. 17:31